H.Philosophie 607

               

                            -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 16.10.2019 : 607.Dieu selon Einstein :

 

Quand Albert Einstein donnait une conférence dans les nombreuses universités des États-Unis, la question récurrente que lui faisaient les étudiants était :

Vous, Monsieur Einstein...Croyez-vous en Dieu ?

Ce à quoi il répondait toujours :
Je crois au Dieu de Spinoza.
Seuls ceux qui avait lu Spinoza comprenaient ...
Spinoza avait passé sa vie a étudier les livres saints et la philosophie, un jour il écrivit :

Je ne sais pas si Dieu a réellement parlé mais s'il le faisait, voici ce que je crois qu'il dirait aux croyants :
Arrête de prier et de te frapper à la poitrine !
Ce que je veux que tu fasses, c'est que tu sortes dans le monde pour profiter de ta vie.
Je veux que tu t'amuses, que tu chantes, que tu t'instruises... que tu profites de tout ce que j'ai fait pour toi.

Arrête d'aller dans ces temples froids que tu as construit toi-même et dont tu dis que c'est ma maison !

Ma maison est dans les montagnes, dans les bois, les rivières, les lacs.
C'est là où je vis avec toi et que j'exprime mon amour pour toi.
Arrête de m'accuser de ta vie misérable, Je ne t'ai jamais dit qu'il y avait quelque chose de mal en toi, que tu étais un pécheur, que ta sexualité ou ta joie étaient une mauvaise chose !

Alors ne me blâme pas pour tout ce qu'ils t'ont dit de croire.
Arrête de ressasser des lectures qui n'ont rien à voir avec moi.
Si tu ne peux pas me lire à l'aube, dans un paysage, dans le regard de ton ami, de ta femme, de ton homme, dans les yeux de ton fils...Tu ne me trouveras pas dans un livre !

Arrête de te faire peur.
Je ne te juge pas, je ne te critique pas, et je ne punis pas.

Je suis pur amour... je t'ai rempli de passions, de limitations, de plaisirs, de sentiments, de besoins, d'incohérences...et je t'ai donné le libre arbitre.
Comment puis-je te punir d'être ce que tu es, si je suis celui qui t'a créé?

Tu penses réellement que je pourrais créer un endroit pour brûler tous mes enfants qui se comportent mal, pour le reste de l'éternité ?
Quel genre de Dieu peut faire ça ?

Respecte tes semblables et ne fais pas ce que tu ne veux pas que l’on te fasse.
Tout ce que je te demande, c'est de faire attention à ta vie, que ton libre arbitre soit ton guide.
Toi et la nature vous constituez une seule entité ....alors ne crois pas que tu as un pouvoir sur elle.
Tu fais partie d'elle.
Prends-soin d’elle et elle prendra soin de toi.
Ne mets pas ton génie à chercher ce qui est mauvais pour cet équilibre.
A toi de garder intact cet équilibre.
La nature elle, sait très bien le garder, juste ne la trouble pas !
Je t'ai rendu absolument libre.
Tu es absolument libre de créer dans ta vie un paradis ou un enfer.
Je ne peux pas te dire s'il y a quelque chose après cette vie, mais je peux te donner un conseil,
Arrête de croire en moi.
Je ne veux pas que tu crois en moi, je veux que tu me sentes en toi.
Quand tu t'occupes de tes moutons, quand tu abordes ta petite fille, quand tu caresses ton chien, quand tu te baignes dans la rivière....

Exprime ta joie et habitue-toi à prendre juste ce dont tu as besoin !
La seule chose sûre, c'est que tu es là, que tu es vivant, que ce monde est plein de merveilles...
Ne me cherche pas en dehors,
Tu ne me trouveras pas....

Je suis là... La nature,
Le cosmos... C'est moi.

Baruch Spinozza

 

 23.08.2019 : 606. Bonheur : 

« Le bonheur est un don du cœur. Pour être heureux, il faut élargir son cœur, et l’élargir jusqu’à l’infini afin d’embrasser l’univers entier. C’est l’amour qui ouvre le chemin du bonheur. Oui, l’amour, pas la science ni la philosophie. Ceux qui savent beaucoup ne trouvent pas nécessairement le bonheur, on le voit, alors que ceux qui ne savent pas grand-chose mais qui ont un grand cœur se sentent heureux.
Le Créateur a placé le bonheur dans le cœur, pas dans l’intellect. La science, la sagesse peuvent seulement préparer le chemin, orienter, éclairer. Pour être heureux il faut aimer, mais en ayant la sagesse pour guide, afin de savoir à quels êtres, à quelles entreprises donner son amour, sinon on va au devant des pires déceptions et on sera très malheureux. L’amour et la sagesse sont donc liés. La sagesse montre à l’amour comment s’éclairer, et l’amour montre à la sagesse comment se réchauffer… »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 24.07.2019 : 605. Au plus profond de soi : 

« Voici un jeune garçon qui est heureux avec sa famille, ses amis, ses études, mais il lui arrive pourtant de s’ennuyer. Or, un beau jour, il rencontre une jeune fille dont il tombe amoureux. Alors là, tout change : le monde lui paraît magnifique, plein de couleurs, de musique. En réalité, rien n’a changé, c’est lui qui a fait intérieurement une découverte : l’amour qui embellit tout. Même s’il pleut, il a l’impression que le soleil brille. Mais si cette jeune fille le déçoit ou le trahit, sa vie redevient terne et sans intérêt.
Vous direz que vous savez cela. D’accord, mais quel enseignement en avez-vous tiré ? Car il y a là un enseignement à tirer : pour trouver du goût à la vie, vous devez rechercher un élément capable de tout transformer en vous, un élément qu’aucun événement extérieur ne vous fera perdre. Cet élément, vous ne le trouverez pas dans l’amour d’un homme ou d’une femme, car cet amour-là est toujours incertain. Il faut aller le chercher très haut dans les régions de l’âme et de l’esprit. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 09.07.2019 : 604. matériel et Spirituel : 

« Grâce aux progrès des sciences et des techniques, l’humanité a acquis un pouvoir considérable sur la matière, et dans ce sens on peut dire que notre siècle dépasse tous les autres. Mais le monde matériel exerce maintenant une telle fascination sur nos contemporains, il a sur eux une telle emprise, qu’ils perdent de vue les réalités du monde spirituel. Seuls sont ouverts leurs yeux physiques et ils cherchent partout de quoi satisfaire leur curiosité ou leurs convoitises. Leur œil intérieur, cet œil qu’ils possèdent dans les régions subtiles de leur être, est comme frappé d’aveuglement.
Une bonne vision intérieure des choses ne s’acquiert que par la pureté. C’est pourquoi notre Enseignement met l’accent sur la vie pure, aussi bien dans le plan physique que dans le plan psychique. Toute la destinée de l’homme dépend de la clarté de son œil intérieur, et cette clarté dépend de sa façon de vivre. Dès qu’il transgresse les lois divines, sa vision spirituelle s’obscurcit, il n’est plus averti ni guidé, et il s’égare dans des voies sans issue. Mais dès qu’il se décide à mener une existence droite, honnête, intègre, ses centres subtils commencent à fonctionner, et non seulement il voit, mais il vit dans la lumière. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

 16.05.2019 : 603."Destin" choisi :

« L’être humain est maître de son destin. Trop de gens croient encore que leur existence est gouvernée par le hasard ou la fatalité ; ou bien qu’il existe une volonté supérieure qui s’impose à eux, la volonté de Dieu ou des dieux. De nos jours encore, l’Église enseigne aux chrétiens que leur destinée est gouvernée par la volonté de Dieu, une volonté mystérieuse, impénétrable. Un enfant naît handicapé, un homme est condamné injustement, en traversant la rue une femme est renversée par un automobiliste ivre, et elle meurt… Quelqu’un dira : « C’est la volonté de Dieu. » Non, il n’y a pas une volonté de Dieu qui distribue arbitrairement le malheur ou le bonheur. Ce sont les humains eux-mêmes qui, par la vie qu’ils ont menée dans un passé proche ou lointain, ont préparé les conditions de leur existence actuelle.
Ce que l’on appelle le destin n’est que l’accomplissement, l’application des lois qu’un être a lui-même mises en mouvement par ses pensées, ses sentiments et ses actes. C’est lui qui forge son destin. S’il a mal agi dans le passé, mais décide de pratiquer désormais la justice et la droiture, il vivra la vraie vie, la vie de l’âme et de l’esprit, la vie immortelle. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 17.04.2019 : Accident ou attentat à Notre-Dame ? :

L'Église catholique fait face en France à une vague d'actes malveillants. Pas moins de neuf églises ont été visées entre le 28 janvier et le 10 février. Sur cette seule période, quatre ont subi des actes de «profanation», cinq des actes de «vandalisme». Selon les chiffres 2017 du ministère de l'Intérieur, l'Église catholique et les Églises chrétiennes détiennent le record d'atteintes aux lieux de culte: 878 sur les 978 actes recensés. Soit une moyenne de deux par jour.

"Le FIGARO".

Notre-Dame ferait-elle partie de cette série ?

 

 

 25.03.2019 : 601. Sagesse :

« Combien de disciples attendent que leur Maître leur révèle comment devenir des clairvoyants, des alchimistes, des kabbalistes, des mages, etc. ! Ils ne se rendent pas compte que ce genre de souhaits ne présentent aucune véritable utilité et peuvent même être nocifs pour eux. C’est une très mauvaise tendance chez les disciples d’un Enseignement initiatique, de vouloir commencer par ce qui doit venir en dernier : l’acquisition des connaissances et des pouvoirs occultes. Ils ne savent rien des mondes psychique et spirituel, ils ne se sont pas purifiés, mais ils sont avides de recevoir les plus grands secrets de l’Initiation. Ces grands secrets vont les écraser, ils ne pourront pas les supporter ; mais cela, ils ne le voient pas et ils ne veulent pas le voir. 
Il ne suffit pas d’être attiré, comme ça, par certains aspects des sciences occultes. Tous les véritables Maîtres vous le diront. Mais le jour où ils voient que vous êtes prêt, c’est eux-mêmes qui font tomber le voile, et tout ce que vous vouliez connaître est là, accessible. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 12.03.2019 : 600. Bien et mal :

 

« Il est toujours difficile de se prononcer sur le bien et le mal. Car un mal n’est pas « le mal », et un bien n’est pas « le bien ». On constate même souvent que des événements qui, au début, paraissent catastrophiques, se révèlent finalement bénéfiques. Et malheureusement, on constate aussi l’inverse : des événements apparemment heureux se transforment en catastrophes, parce que les personnes n’ont ni la sagesse ni la maîtrise nécessaires pour tirer parti de ces situations favorables. 
Au moment où les événements se produisent, on ne peut pas savoir si, avec le temps, ils se révéleront bénéfiques ou néfastes pour soi-même et pour les autres. Alors, quand vous subissez un échec ou une épreuve, prenez l’habitude de vous dire qu’au bout du chemin, c’est peut-être quelque chose de bon qui vous attend. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 02.03.2019 : 599.L'ego : très belle analyse !

https://youtu.be/X31z3VlrHus

 

 21.02.2019 : 598. Humilité et douceur :

« L’intellect de l’homme est naturellement habité par l’orgueil, et son cœur est naturellement prompt à la colère. L’orgueil et la colère sont deux poisons violents qu’il est difficile de neutraliser, et pourtant les antidotes existent. L’antidote à l’orgueil est l’humilité, et l’antidote à la colère est la douceur.
Douceur et humilité sont deux vertus qui permettent de trouver des solutions aux situations les plus difficiles. Celui qui sait manifester ces vertus n’est pas un faible, comme on a tendance à le croire ordinairement ; puisqu’il possède la chaleur du cœur insufflée par l’âme, et la lumière de l’intellect insufflée par l’esprit, il marche sur le chemin de la puissance. Tous ceux qui croient qu’en cultivant l’humilité et la douceur ils deviendront obligatoirement esclaves ou victimes, se trompent ; au contraire, ils accumulent des réserves de forces grâce auxquelles ils sauront de mieux en mieux se défendre et s’imposer pour le bien. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

09.02.2019 : 597. L'anti-consumériste :

  https://youtu.be/tSYFksLDpzk

 

 

 25.01.2019 : 596. Histoire occulte de l'humanité : par Emmanuel SCHAEFFER :

 https://youtu.be/Hj-VQIG_UVE

 

 22.01.2019 : 595.Sacrifice : 

 

« Chaque problème que nous avons à résoudre dans l’existence, chaque décision, chaque expérience touche d’une façon ou d’une autre à cette question : que devons-nous sacrifier pour pouvoir bénéficier d’une vie riche et belle ? 
Parce qu’ils n’ont pas compris ce qu’est le sacrifice, la plupart des humains le considèrent comme une privation, une perte, et il y a en effet des sacrifices que rien ne justifie et qui sont donc des pertes. Il faut comprendre : faire des sacrifices, au sens spirituel du terme, ce n’est pas « se » sacrifier, mais laisser mourir quelque chose d’inutile, de nuisible en soi, afin d’obtenir quelque chose de grand, de puissant, de précieux. Si on ne sacrifie pas ce qui est inférieur en soi pour faire vivre ce qui est supérieur, on sacrifiera nécessairement ce qu’on a de meilleur au profit des instincts les plus grossiers. Il est impossible d’échapper à cette loi : notre nature supérieure ne peut vivre que si nous lui sacrifions notre nature inférieure. Ce qui est la vie pour l’une est la mort pour l’autre. Le véritable sacrifice, c’est de renoncer à son moi humain limité, faible, pauvre, pour vivre dans son moi divin.  »


Omraam Mikhaël Aïvanhov