E. Dietetique 605

      

 02.09.2019 :  Index Glycémique et Charge Glycémique :

 Plus l'index augmente, plus le taux de glucose augmente. inf à 55 = ok.

 Charge Glyémique = Index x poids / 100,  inf à 20 = ok.

  Index et charge glycémique des fruitsIndex et charge glycémique des fruits (70.97 Ko)

 

 

 22.07.2019 : 604. Par Jonathan AUMAITRE, Synzrgie Naturopathie Ile de France :

Les graines germées

 

Produit phare de l’alimentation vivante, les graines germées sont un véritable trésor alimentaire, un "super-aliment" extrêmement nutritif : un concentré de vitamines, d'enzymes, d'acides aminés, de minéraux, d'oligo-éléments et de protides facilement assimilables. Elles sont très digestes, aident à régénérer la flore intestinale, et sont de plus très savoureuses, agréables à consommer et à faire soi-même.

Lors de la germination, les quantités de vitamines sont démultipliées dans les graines. Alors que la cuisson détruit les vitamines, après quelques jours de germination, le blé (par exemple) voit ses quantités de vitamines exploser : vitamine C +600%, A +300%, B1 +20%, B2 +300%, B3 +10 à 25%, B5 +40 à 50%, B6 +200%. Autre exemple, la quantité de vitamine B12 dans les lentilles après germination augmente de 450%. La germination rend le gluten contenu dans le blé, l'orge ou l'épeautre plus digeste, à la fois par son hydrolyse par des enzymes, et par la synthèse de quantités importantes de vitamine E qui aide à sa digestion. Mais il demeure une quantité de gluten non hydrolysé, les personnes allergiques et intolérantes devraient donc choisir des céréales à germer qui n'en contiennent pas, et bien sûr les dizaines d'autres graines et légumineuses "germables" qui ne contiennent pas de gluten.

Les graines de tournesol sont particulièrement intéressantes : elles contiennent tous les acides aminés essentiels dont le corps a besoin, en proportions équilibrées, et toutes les vitamines et minéraux nécessaires. Elles commencent à germer au bout de seulement 3 heures de trempage, aussi il est très facile d'en mettre à tremper le soir, pour les consommer dès le lendemain matin sous forme de muesli ou de lait, ou dans la journée sous forme de salade, ou en faire des crèmes, des sauces, des purées... Dans son livre "Diététique du XXIe siècle", le Dr Tal Schaller rapporte une expérience où des étudiants se sont nourris pendant 6 mois exclusivement de graines de tournesol germées, avec des résultats stupéfiants : ils ont rapporté que leurs performances physiques et intellectuelles avaient augmenté de façon importante, et qu'ils ne s'étaient jamais senti aussi bien. Les graines de tournesol sont très peu chères, délicieuses, on peut les consommer telles quelles ou les préparer de nombreuses façons : avec des crudités, dans des sauces salades, des nems, des rouleaux de printemps, à l'apéritif...

Il y a 2000 ans, les esséniens mangeaient des graines germées et une nourriture crue et vivante. Cette tribu de Palestine était très encline à la spiritualité, Jean le Baptiste et Jésus de Nazareth en auraient reçu l'influence ou en seraient issus. Les esséniens avaient compris et mesuré l'impact d'un certain nombre de choses sur l'esprit, et notamment l'intérêt de l'alimentation vivante (végétale et crue) pour le développement spirituel.

Les esséniens sont un exemple concret d’un peuple qui a compris la notion d’interdépendance à la terre nourricière.

Le pain essène est un pain ancestral et non un des nombreux pains spéciaux que nous pouvons trouver dans nos boulangeries. Il ne ressemble en rien à une baguette française. Ni visuellement, ni au niveau de la texture, ni au goût, ni aux niveaux des propriétés nutritionnelles.

Il s’agit d’un pain ancestral confectionné à partir de céréales germées qui ne contient ni farines, levain ou levure. Il est constitué de graines germées broyées pouvant provenir essentiellement du blé, de l'épeautre ou encore du quinoa. Mais, contrairement à nos pains, les céréales utilisées ne sont pas réduites en farine, mais elles sont germées.

De nombreuses graines, céréales et légumineuses peuvent être consommées germées : fenugrec, lentilles, tournesol, alfalfa, pois, pois chiches, trèfle, avoine, blé, épeautre, maïs, millet, orge, riz, sarrasin, seigle, sésame, carotte, céleri, fenouil, persil, cresson, lin, moutarde, radis... Les lentilles vertes sont peut-être les graines les plus simples à faire germer, et parmi les plus nourrissantes. Très faciles aussi : le fenugrec et l'alfa-alfa. Il est aussi possible de faire "pré-germer" les amandes, noix et graines par trempage, ce qui les rend plus digestes et plus agréables à manger.

La germination et les graines germées font parties intégrantes de l’alimentation vivante. Les graines germées appartiennent à la famille des aliments biogéniques qui n’ont subi aucune manipulation, elles sont considérées comme des régénérateurs de vie. N'est-ce pas ce que l'on recherche en naturopathie ?

 

 

04.07.2019 : 603.prendre soin de son corps ! : 

« Un simple regard sur la structure et le fonctionnement de notre corps physique nous fait découvrir avec quelle ingéniosité, quelle sagesse l’Intelligence cosmique l’a construit afin que nous puissions faire de lui le porte-parole de l’esprit. Car il n’y a pas notre esprit d’un côté et notre corps physique de l’autre. Notre esprit a pour première mission de travailler sur notre corps, et ensuite, grâce à lui, de travailler sur la terre entière, car la terre est, d’une certaine façon, le prolongement de notre corps. 
La plupart des humains semblent n’avoir aucune idée de ce qu’ils viennent faire dans ce monde. Pourtant, au plus profond d’eux-mêmes ils le savent ; ils savent qu’ils sont descendus pour devenir des créateurs par la puissance de leur esprit. L’Intelligence cosmique a inscrit ce programme en eux. Mais pris dans les pesanteurs de la matière, ils l’oublient et ils quittent cette vie après avoir davantage détruit que construit ; à commencer justement par leur propre corps que par leur négligence et leur excès ils ont été incapables de garder en santé. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

18.05.2019 : 602.Propionate de Calcium  par Jonathan AUMAITRE, Directeur de l'antenne "Ile de France" de SYNERGIE NATUROPATHIE :

 

Additif alimentaire E282

Propionate de calcium

 

 

On sait aujourd’hui que de nombreux additifs utilisés par l’industrie dans les aliments et cosmétiques produisent des effets négatifs sur notre corps et notamment sur nos hormones ou nos neuro transmetteurs. 

Parmi ceux-ci, le propionate de calcium.

 

Quels sont les produits concernés ?

 

Souvent utilisé par les boulangers et pâtissiers pour créer des arômes artificiels, cet acide gras permet de prévenir la formation de moisissures sur les aliments. Le propionate ne figure pas parmi les additifs dangereux ou interdits. Sans danger, vraiment ?

 

On comprend aisément l'intérêt pour les industriels​, dont le manque de scrupules pour la santé des consommateurs est une triste réalité : vache folle, lasagnes de bœuf à ... la viande de cheval, lait infantile contaminé à la salmonelle​,  matières fécales dans des tartelettes vendues par Ikéa, fipronil dans les​ œufs, ​...​

Selon les données d’un institut britannique renommé de recherches (Leatherhead Food International), le propionate est « beaucoup répandu » dans le pain préemballé, les pâtisseries, les biscuits et le fromage.

Les risques

Selon une étude australienne, on soupçonne l’acide propionique et les propionates de déclencher des troubles de comportement chez les enfants, notamment de l’hyperactivité, des insomnies, des troubles de l’attention et d’apprentissage.

Une étude scientifique publiée dans la revue Science Translational Medecine indique que les produits contenant beaucoup de propionate agissent comme perturbateur métabolique et pourraient provoquer le développement de l'obésité et du diabète.

 

Les premières conclusions ont été faites par les chercheurs grâce à des données issues d'expériences menées sur des souris. Il a été constaté qu'une forte consommation de cet additif alimentaire pouvait déclencher des réactions métaboliques et mener au développement de résistance à l'insuline et à la prise de poids.

Afin de vérifier s'il aura le même effet sur la santé humaine, les chercheurs ont organisé une étude à l'aide de placebo. Ils ont divisé 14 personnes en deux groupes. Un groupe a consommé de la nourriture chaque jour avec un gramme de propionate et un autre, les mêmes aliments avec un placebo.

Ensuite, en se basant sur les résultats des analyses des échantillons de sang des participants, qui ont été pris avant le repas, dans les 15 minutes après et toutes les 30 minutes pendant les quatre heures suivantes, ils ont constaté que les personnes du groupe ayant consommé le repas contenant du propionate enregistraient une augmentation significative des hormones, notamment de la noradrénaline et du glucagon, peu après avoir mangé.

De ce fait, les scientifiques ont jugé que cet aliment pourrait perturber des processus métaboliques et causer le développement des maladies en question aussi chez les humains.

Autrefois, le contact avec de l’acide propionique apparaissait invraisemblable : en 1998, il a été interdit en Allemagne, mais au cours de l’harmonisation de l’UE, on l’autorisa à nouveau...  

Selon l'association Que Choisir : "Plusieurs sources évoquent un lien entre certaines formes d’autisme et les bactéries du microbiote mettant en cause l'acide propionique. Ce dernier serait une neurotoxine." Ce qui n'empêche pas l'association de classer cet additif comme... "Tolérable", le principe de précaution devrait être la norme, le classement "peu recommandable" ou "à éviter" serait plus à même de défendre la santé des consommateurs.

Les additifs autorisés sont considérés sans danger, toutefois seulement pour une quantité déterminée. Les autorités ne peuvent donner de garantie absolue de santé car ils ne sont pas informés des quantités utilisées pour chaque produit alimentaire et ne connaissent pas les quantités consommées.  

Et ils sont nombreux, il en existe près de 320, certains sont naturels (sel, safran, caroube…), d’autres chimiques (glutamate, aspartame, nitrites, parabènes…).

Pour aller plus loin, une émission de France Culture dédiée aux additifs alimentaires à bannir, et le livre « Additifs alimentaires : le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner » de Corinne Gouget.

 

 

 

 06.05.2019 : 601.L'Apiculture autrement ... pour du bon miel ! :

 https://youtu.be/BZSRgBUE6J0

 

 24.03.2019 : 600 : 

Comment bien jeûner sans mettre sa santé en danger ?

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/mode-

 

emploi-comment-bien-jeuner-mettre-sa-sante-danger-1604075.html

 

 

 15.03.2019 : 599. Protéines :

 https://exoportail.com/moins-de-viande-le-guide-complet-des-proteines-vegetales-indispensables/ 

 

06.03.2019 : 598. 

Comment bien jeûner sans mettre sa santé en danger ?

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/mode-

 

emploi-comment-bien-jeuner-mettre-sa-sante-danger-1604075.html

 

 

 15.02.2019 : 597. Attention aux interactions et effets secondaires avec les compléments alimentaires tels que :

         gattilier, DHEA, trèfle rouge, luzerne, soja, igname sauvage.

 

 21.01.2019 : 596.

Nos conseils contre les troubles digestifs :

 

Mécanisme complexe intégrant de nombreux organes, la digestion peut se compliquer durant chacune de ses 4 grandes phases. Comment identifier les causes des troubles digestifs pour mieux les soigner ? Nos conseils pour une meilleure digestion.

Mieux comprendre la digestion

La digestion est un ensemble de phénomènes mécaniques et chimiques étroitement imbriqués qui transforment des aliments, substances étrangères à l'organisme, en éléments nutritifs assimilables dans le sang et utilisables par le corps comme source d'énergie.

Les 4 grandes fonctions de la digestion :

  • la dégradation : les aliments sont mastiqués et mélangés à la salive dans la bouche avant de descendre dans le pharynx, l’œsophage et l’estomac pour arriver dans les intestins. Dans le tube digestif les aliments sont transformés en nutriments
  • l’absorption : les nutriments traversent la paroi de l’intestin grêle pour passer dans le sang
  • l’assimilation : le sang distribue les nutriments à tous les organes du corps
  • le stockage : les matières non transformées constituent les selles, le gros intestin récupère l’eau contenue dans les selles pour la remettre dans le circuit du sang

Les différents troubles digestifs

Les problèmes de digestion difficile peuvent intervenir durant les différentes phases du processus. Ils sont liés à l’alimentation, à un mauvais fonctionnement de l’appareil digestif, mais peuvent aussi être engendrés par un virus ou simplement par le stress.

6 problèmes digestifs :

  • une déglutition difficile à cause de problèmes au niveau du pharynx ou de l'œsophage
  • les brûlures d’estomac dues à l’ingurgitation d’aliments acides à l’origine d’un reflux gastrique, remontée d’acide dans l’œsophage,
  • les ballonnements provoqués par la présence de gaz dans l’intestin, due à un processus de fermentation accéléré par certains aliments ou par une période de constipation
  • le vomissement, reflux du contenu de l’estomac, lié à différentes causes dont un simple rejet de produits jugés toxiques
  • la diarrhée, aiguë ou chronique, provoquée par un virus, un aliment ou une irritation de l’intestin
  • la constipation causée par certaines affections, un médicament, un mauvais régime alimentaire ou une période de stress

Eviter les problèmes de digestion

Une grande partie des problèmes digestifs chroniques peuvent être traités par un changement d’habitudes alimentaires. Quelques réflexes simples permettent d’éviter les désagréments au quotidien.

6 solutions pour améliorer le fonctionnement digestif :

  • prendre le temps de bien mastiquer les aliments pour faciliter le travail de l’estomac
  • éviter les aliments gras qui ralentissent la digestion : fritures, plats en sauce et pâtisseries au beurre
  • manger suffisamment de fibres : les céréales complètes, fruits et légumes améliorent le transit
  • mais éviter les excès de fibres : ils peuvent provoquer des irritations ou diarrhée
  • ralentir la consommation de produits trop acides : vinaigre, vin blanc, café pour prévenir les brûlures d’estomac
  • pratiquer une activité physique régulière pour améliorer le transit

Certains problèmes digestifs peuvent aussi être liés au stress.

Soulager la digestion difficile avec des produits naturels

Les médecines naturelles comme l’homéopathie peuvent être très efficaces en traitement digestif, c’est également le cas des infusions contre la digestion difficile à base de plantes aux vertus reconnues.

6 plantes efficaces pour soulager la digestion :

  • la menthe poivrée : un antispasmodique, anti-nauséeux et stimulant digestif et pancréatique naturel
  • le fenouil : également reconnu pour sa capacité à favoriser la digestion, calmer les spasmes et les douleurs abdominales
  • le curcuma : un activateur de production de mucus efficace contre l’acidité gastrique et un allié naturel du foie et de l’estomac, notamment en prévention des ulcères 
  • le romarin : un antispamodique qui permet de soulager les ballonnements et les douleurs abdominales
  • l’anis : un stimulant digestif naturel
  • le gingembre : allié d’une bonne digestion et anti-diarrhéique reconnu

LABORATOIRE LEHNING


>

Bises -- 
>

Synergie Naturopathie Paca. Maria-Luisa Weecksteen P: 06 19 55 89 95

Naturopathe, conseillère en fleurs de Bach.
>

site : http://synergienaturopathiepaca.com

 

 

 09.01.2018 : 595. Foie gras : 

La Cour suprême valide l’interdiction du foie gras en Californie

 

 

 31.12.2018 : 594. Le Cynorrhodon ou gratte-cul ! :

https://youtu.be/pmiRJbAYgWA