A. Profession 606

                                                                              

                                                      ------------------------------------------------------------------------------

                         

                           

                          

                           

                                ___________________________________________________________________________

 06.09.2019 : 606.Arthrose :

Arthrose : solutions naturopathiques

 

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’arthrose n’est pas une maladie du troisième âge. Même si une personne sur deux de plus 65 est atteinte, dans les consultations de rhumatologie la moyenne d’âge est inférieure à 40 ans. Elle n’est pas non plus inéluctable car, si le malade ne la néglige pas, elle peut être diagnostiquée facilement et on dispose aujourd’hui d’une foule de techniques permettant d’éviter qu’elle ne provoque trop de dégâts. Pourtant, près de 5 millions de Français souffrent d'arthrose et environ 200 000 prothèses sont posées chaque année en France. Malgré tout cela, l’arthrose n’est pas une fatalité et quelques mesures simples peuvent permettre d’en limiter la survenue.

 

L’arthrose se caractérise par une usure prématurée des articulations (notre corps en contient près de 400). Tout commence par une atteinte du cartilage qui perd sa souplesse et son caractère lisse. Les surfaces articulaires deviennent rugueuses et râpeuses et de ce fait, s’usent bien plus rapidement. Le tissu osseux situé sous le cartilage est alors moins bien protégé des chocs et des pressions exercées sur l’articulation. L’os va se modifier et devenir plus épais, ou au contraire se décalcifier. Des kystes vont se développer en son sein et des excroissances osseuses tel que le bec de perroquet pourront surgir.

Une simple radiographie de l’articulation permettra d’établir le diagnostic dans la majorité des cas.

 

 

En naturopathie, nous agissons sur les causes profondes pour un rétablissement durable. Pour l’arthrose il s’agit principalement d’une toxémie élevée, souvent due à une alimentation déséquilibrée : en effet les liquides du corps sont saturés en déchets acides issus de la consommation d’aliments peu sains ; la fatigue des émonctoires que cela entraîne est bien évidemment à prendre en compte dans notre approche.

Une autre cause fréquente est une activité physique trop intense pour l’organisme.

De mauvais positionnements du squelette ont également un rôle non négligeable (jambe plus courte, pied plat, entorse ou fracture mal soignée).

 

 

Voyons maintenant sur quoi l’on peut agir pour soulager d’une part et remédier d’autre part à cet état inflammatoire chronique.

 

Alimentation saine

L’acidose est un facteur prépondérant responsable de l’arthrose.

Par une alimentation adaptée on veillera à sortir de cet état.

Une alimentation riche en fruits et légumes pour un apport suffisant en minéraux, vitamines et antioxydants.

Privilégier également les aliments riches en oméga-3 qui sont de puissants anti-inflammatoires : noix, graines de lin, graines de chia… sans oublier les huiles (lin, colza et noix).

Au niveau des produits à limiter : les viandes grasses, les produits transformés, l’alimentation industrielle prête à consommer, les aliments pollués, les fritures, les sucreries, le gluten et le lait de vache qui entretiennent un état inflammatoire.

 

Activité physique

Un exercice physique adapté est essentiel pour être en bonne santé. Pour le cas de l’arthrose il est favorable car il améliore l’oxygénation des tissus, il contribue à réduire la raideur et la douleur des articulations. Il est cependant conseillé de le pratiquer en dehors des poussées inflammatoires…

Les exercices d’amplitude préservent la mobilité des articulations, les étirements maintiennent la souplesse des muscles et des tendons.

 

Cependant, l’activité physique intense et répétée est une cause fréquente d’arthrose, surtout si elle est effectuée dans de mauvaises positions ; le port de charges lourdes, une surcharge pondérale, un sport excessif (ou extrême) induiront des contraintes importantes sur certaines articulations. Les vertèbres lombaires, les hanches et les genoux sont les articulations les plus fréquemment touchées. Mais selon les gestes répétés, d’autres régions peuvent être touchées : les vertèbres cervicales, les épaules, les mains…

 

Reminéraliser

En cas d’arthrose, le but sera de stimuler la synthèse du collagène contenu dans les tissus osseux et conjonctifs afin de faciliter la reconstruction du cartilage détruit.

À cette fin, des cures de silicium sont particulièrement recommandées : on trouve cet oligoélément en grande quantité dans le bambou, la prêle et l’ortie.

 

Protéger et réparer les cartilages

La chondroïtine contribue à l’hydratation du cartilage, de plus elle inhibe l’élastase, une enzyme participant à la dégradation du cartilage. Elle est efficace sur la douleur et la raideur articulaire et ralentit la progression de l’arthrose.

La glucosamine sert à la synthèse de plusieurs macromolécules présentes dans différents tissus, dont le cartilage. Elle favorise l’assimilation du soufre qui est nécessaire à la fabrication et à la réparation du cartilage.

L’acide hyaluronique, présent naturellement dans le corps, joue un rôle dans la bonne hydratation de la peau, des yeux et des articulations. Il peut être pris en supplémentation par gélules (assimilation assez faible). Dans les cas très douloureux des injections sont envisageables.

Le collagène, protéine la plus abondante dans l’organisme des mammifères, compose toutes les structures du corps (peau, tendons, ligaments, cartilages, tissu conjonctif …). Pris en supplémentation il renforce les articulations usées (et redonne de l’élasticité à la peau).

La médecine traditionnelle chinoise conseillait (bien avant les preuves scientifiques) la consommation de cartilages d’origine animale aux patients souffrants de douleurs articulaires.

 

 

Les chondrocytes sains synthétisent normalement chondroïtine et glucosamine à partir du glucose des aliments au terme de plusieurs réactions biochimiques. En cas d’arthrose, les chondrocytes même bien alimentés en glucose ne parviennent plus à accomplir correctement leur tâche. De plus, la production par l’organisme de ces deux substances diminue progressivement avec l’âge. L’association glucosamine-chondroïtine est pertinente puisque les mécanismes d’action de ces deux molécules sont différents et complémentaires. Leur association améliore l’état des personnes atteintes d’arthrose dans 80 % des cas.

 

La chaleur

La chaleur détend les muscles contractés, améliore l'élasticité des tissus et atténue la douleur. Utilisez bouillottes, genouillères ou sous-vêtements à chaleur thermique.

Pensez aux bains chauds le matin au réveil, détendez-vous au sauna, au hammam ou durant un bain de soleil.

 

Les huiles essentielles

Pour réduire la douleur des articulations, misez sur des huiles essentielles aux propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et circulatoires. Mélangez 1ml de gaulthérie couchée, 1ml d'eucalyptus citronné, 1ml d'hélichryse italienne, 1ml de laurier noble, 1ml de menthe poivrée et 5ml d’huile végétale de millepertuis.

Massez pendant deux minutes, renouvelez trois fois par jour jusqu'à amélioration.

 

Les plantes anti-inflammatoires

L’harpagophytum a une action anti-inflammatoire et antalgique. C’est la racine de cette jolie fleur mauve africaine qui est utilisée et qui va favoriser la détente musculaire.

À noter qu’elle contient du silicium, mais aussi calcium, magnésium, potassium, phosphore, fer et cuivre.

Le boswellia, bloque la synthèse des leucotriènes, substances favorisant la réaction inflammatoire. Il améliore la circulation sanguine dans les articulations et les tissus touchés par l’inflammation.

 

Les feuilles de cassis, riches en flavonoïdes, tanins et vitamines C et P, ont des propriétés anti-rhumatismale et anti-inflammatoire, elles agissent efficacement en cas de manifestations articulaires douloureuses aiguës ou chroniques.

 

La reine des prés, anti-inflammatoire et antalgique, procure un soulagement rapide en cas de crise arthrosique.

 

Les fleurs de Bach

L’approche psychologique et les émotions ne sont pas à négliger. L’impatience a la faculté de pouvoir vous relâcher. La gentiane aide à accepter le fait que l'on peut vieillir. L’eau de roche (rock water) accorde beaucoup plus de souplesse et permet le lâcher-prise. L’hêtre (beech) augmente la tolérance avec vous-même quand vous n'arrivez pas à faire certaines choses à cause de cette douleur.

 

Vitamine D

La vitamine D favorise l’absorption du calcium, possède de puissants effets anti-inflammatoires et agit sur le mécanisme initial à l’origine de la maladie arthrosique.

En cas d’arthrose, il est donc vivement conseillé de surveiller son taux de vitamine D et de prendre une supplémentation si nécessaire.

 

Tabagisme

Il génère un stress oxydatif, à l’origine d’une augmentation massive de radicaux libres que l’organisme ne parvient pas à neutraliser. Il favorise un état inflammatoire général de l’organisme, dont on a compris qu’il était en cause dans l’arthrose...

 

La médecine a relégué cette maladie au rang de la fatalité. Pourtant, dans notre approche en naturopathie, comme on vient de le voir, des solutions sont disponibles.

L’arthrose doit être une alerte incitant à modifier son hygiène de vie durablement, ce qui évitera ainsi d’autres problèmes de santé.

 

 

 

 04.08.2019 : 605. Quand Big Pharma fait son business ! :

Depuis plusieurs mois, un nombre inquiétant de médicaments connaît des ruptures de stock.

En cause, le manque de disponibilité de certaines substances, souvent produites à l’étranger ou vendues en priorité à des pays pratiquant des prix plus élevés que la France. 

 !!!!

 

 14.07.2019 ; 604. Travail sur soi : 

« Beaucoup disent qu’ils trouvent le sens de la vie dans l’amour, d’autres dans le pouvoir, ou dans l’étude, ou dans le plaisir. C’est possible. Mais en réalité, l’être humain ne peut trouver véritablement le sens de la vie que dans le travail, un travail orienté vers un but divin. Ce travail fait de lui un facteur bénéfique pour l’humanité, au point même que pendant son sommeil les esprits lumineux qui veillent sur notre planète l’invitent à prendre part à leurs conseils. Voilà ce qu’enseigne la Science initiatique : elle nous révèle les mystères de l’être humain, ce qu’est son esprit, ce qu’est son âme, et jusqu’où s’étendent leurs activités et leurs pouvoirs.
Lorsque vous aurez compris cela, vous saurez que la seule chose sur laquelle vous pouvez compter, c’est ce travail que vous décidez d’entreprendre pour votre perfectionnement et le bien du monde entier. Le jour où vous serez capable de mettre vraiment ce travail à la première place, vous ne trouverez pas de mots pour dire ce que vous ressentez, car c’est dans ce travail que la vraie vie commencera à jaillir en vous. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 30.04.2019 : 603. Compassion et exercice professionnel :

« Pour exercer leur métier combien de médecins pensent qu’il leur suffit de se servir de connaissances acquises dans les livres : ils se penchent sur le malade exactement comme les mécaniciens sur une voiture tombée en panne, et leurs soins auront certainement une efficacité. Mais voilà un médecin dont la bonté, la compassion sont si fortes qu’elles imprègnent tout son comportement. Alors, quand il est auprès de ses patients, ce qui émane de son regard, de sa voix, de sa poignée de main, éveille dans leur cœur et dans leur âme des puissances qui vont agir insensiblement sur leurs corps psychiques et produire jusque dans leur organisme physique des effets aussi bénéfiques qu’un médicament. 
Dans tous les domaines de l’existence, on peut constater que ce qui émane du plus profond des êtres influence la matière psychique de leur entourage, et, par voie de conséquence, le comportement de ceux qu’ils fréquentent. Vous-même, vous avez pu le constater. N’y a-t-il pas des êtres que vous aimez plus particulièrement rencontrer parce qu’à leur simple contact vous avez l’impression de devenir meilleur, plus intelligent, plus confiant en l’existence, et même physiquement vous vous sentez mieux ? »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 24.04.2019 : 602 : Les patients ou clients  :

 https://www.facebook.com/FranjoOfficiel/videos/1073217082884913/UzpfSTc5NjYxNjY4MjoxMDE1NzI0OTE2MzMyMTY4Mw/

 

 

 06.04.2019 : 601. Amour et Sagesse :

 

« Il existe deux méthodes pour évoluer : l’amour et la sagesse. Si vous rencontrez des êtres qui possèdent ces vertus que vous-même n’avez pas su encore bien développer, au lieu de les fuir parce que vous avez l’impression qu’ils vous portent ombrage, approchez-vous d’eux et regardez comment ils agissent : vous apprendrez beaucoup. Il y a des gens qui ne supportent pas la supériorité morale et spirituelle de certains êtres, ils éprouvent à leur égard un mélange de sentiments négatifs : l’irritation, l’envie, la révolte… Mais ces sentiments ne les aident pas, ils les maintiennent dans la stagnation. 
Seuls l’amour et la sagesse peuvent nous aider à évoluer rapidement. Celui qui craint que d’autres le dépassent ou jalouse ceux qui l’ont dépassé, révèle simplement qu’il n’a ni amour ni sagesse. Quand on possède l’amour et la sagesse, on n’est jamais inquiet ni jaloux : parce qu’on se sent riche. Quelles raisons aurait le riche d’être envieux ? Seul le pauvre peut être envieux parce qu’il se sent démuni. Mais évidemment je parle là de la richesse et de la pauvreté spirituelles. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov
 

 

 21.03.2019 : 600. Elixirs de Bach et dépression :

Fleurs de Bach et dépressions

Homeophyto.com

 

Ou comment sélectionner les Fleurs de Bach selon les émotions et sentiments négatifs

Les Fleurs de Bach abordent le patient via ses symptômes psychiques, son humeur, l'amélioration de ses symptômes physiques vient dans un second temps. Tout comme l'homéopathie, la thérapie florale est une thérapie globale de l'être.

Rappel

Edward Bach est un médecin anglais, chirurgien, bactériologiste et homéopathe, né en 1886, décédé en 1936. De 1930 à 1936, il recueillit 38 essences de fleurs, qui selon lui devaient permettre de traiter les états émotionnels, responsables de nos maladies physiques.

Les remèdes ainsi préparés visent à traiter l'humeur du patient et non ses symptômes physiques. L'amélioration de ces derniers suivra le bien être psychique. Les essences de fleurs sont recueillies selon un procédé qui reproduit le phénomène de la rosée. Le liquide est ensuite dilué. Ils sont recommandés pour traiter les états dépressifs .

Comment prendre les fleurs de Bach.

En traitement d'urgence.

À raison de 2 à 3 gouttes directement dans la bouche, de deux à quatre fois par jour. Cette méthode permet d'aborder des émotions ressenties dans le présent. Diluer 2 à 3 gouttes de chaque élixir dans un flacon compte-gouttes en verre fumé de 30cc rempli d'eau de source. A consommer à raison de 4 gouttes sous la langue 4 fois par jour. Il est possible de mélanger les essences, 7 au maximum.

Posologies

  • En traitement de fond : Diluer 2 à 3 gouttes de chaque élixir dans un flacon compte-gouttes en verre fumé de 30cc >>rempli d'eau de source. À consommer à raison de 4 gouttes sur ou mieux sous la langue 4 gouttes 4 fois par jour minimum.
  • Il est possible de mélanger les essences jusqu'a 6 ou 7 maximum.

Principales fleurs de Bach utilisées en cas d'état dépressifs

Émotions et sentiments négatifs

Fleurs de Bach

Somatisations éventuelles

Sentiments positivés

Mauvaise image de soi, sentiment de honte, de saleté.

CRAB APPLE Pommier Sauvage Complémentaires: Pine Rock water

Fatigue, nausées, vomissements, troubles cutanés.

S'accepter, purifier ses pensées.Aide à accepter ses défauts.

Sentiment d'être dépassé par les responsabilités, de ne pas être à la hauteur.

ELM Orme Complémentaires: Gentian Larch

Céphalées, vertiges, douleurs vertébrales, troubles intestinaux.

Confiance en soi, sens des responsabilités.

Désespoir, pessimisme, résignation. A abandonné tout désir d’améliorer sa condition.

GORSE Ajonc Complémentaires: Pine Sweet chestnut Wild rose

Teint jaunâtre, cernes, toux, tremblements, palpitations.

Aide à surmonter le sentiment d’impuissance

Manque d’entrain, fatigue devant le quotidien, sensation de lassitude, monotonie.

HORNBEAM Charme Complémentaires: Mustard Olive

Hypertension, arythmie, douleurs articulaires.

Redémarrer, repartir, retrouver son entrain, vitalité, enthousiasme.

Manque de confiance en soi, sentiment d’infériorité. Peur de l’échec et du ridicule.

LARCH Mélèze Complémentaires: Cerato Gentian Mimulus

Céphalées vertiges, troubles rénaux et vésicaux et ostéo articulaires.

Aide à surmonter le manque d’assurance. Libère la créativité.

Tristesse sans raison apparente, mélancolie.

MUSTARD Moutarde Complémentaires: Gentian Gorse Sweet chestnut

Brûlures d'estomac, manque d'appétit, réflexes lents.

Stabilité, paix intérieure. Contribue à stabiliser les maniaco-dépressifs.

Continue à lutter malgré tout. Tempérament fort et volontaire. Ne connaît pas ses limites.

OAK Chêne Complémentaires: Elm Rock water Vervain

Épuisement, douleurs lombaires, palpitations.

Force, patience, constance, mesure. Pour surmonter l’accablement lorsque les limites sont atteintes.

Épuisement, au bout du rouleau, surmenage physique.

OLIVE Olivier Complémentaires: Hornbeam Oak

Nausées, vomissements, somnolence.

Ressourcement, énergie retrouvée. Fortifie.

Culpabilité, sentiment d’être responsable de tout. Accablé par le sens du devoir.

PINE Pin Sylvestre Complémentaires: Crab apple Honeysuckle

Diarrhée, constipation, troubles cardiaques et urinaires.

Jugement clair, humilité, vision plus réaliste.

Chagrin, peine, douleur ? Souvent suite à un choc physique, psychique ou spirituel.

STAR OF BETHLEHEM Étoile de Bethléem Complémentaires: Rock rose Sweet chestnut

Nausées, vomissements, névralgies, troubles cutanés.

S’ouvrir à la consolation, surmonter le traumatisme.

Sentiment d’être au bord du gouffre, état critique avec angoisses. Au bout du rouleau.

SWEET CHESTNUT Châtaignier Complémentaires: Gorse Pine

Douleurs d'estomac, vieillissement de la peau.Troubles alimentaires.

Aide à surmonter les épreuves.

Résignation, apathie, passivité face aux épreuves de la vie. Désintérêt.

WILD ROSE Églantine. Complémentaires: Gorse Mustard Sweet chestnut

Fatigue, pertes de mémoire, troubles digestifs.

Développe l’enthousiasme, l’envie de s’impliquer.

Ressentiment, apitoiement sur son sort.

WILLOW Saule Complémentaires: Heather Holly

Boulimie, névralgies, troubles hépatiques et gastriques.

Reconnaître ses responsabilités, manifester son humour. Aide à maîtriser et diriger sa vie.

 

Pour information, RESCUE est un remède d'urgence, association de 5 fleurs : CHERRY PUMCLEMATISIMPATIENSROCK ROSE et STAR OF BETLEHEM à utiliser dans les situations difficiles.

 

 

 11.02.2019 : 599. Edifiant !

   https://reseauinternational.net/le-dernier-bastion-de-la-medecine-independante-dynamite/

 

 07.02.2019 : 598. Incroyable !!! Selon la revue "Prescrire", 93 médicaments sont à éviter, dont :  

  • le diclofénac (Voltarène® ou autre)
  • le kétoprofène en gel (Ketum gel® ou autre)
  • le piroxicam (Feldène® ou autre).

 

 Ils étaient, au départ, prescrits sur ordonnance, puis ont été en vente libre, et maintenant, ils sont à éviter !!! Y a-t-il une logique, en dehors d'une logique commerciale, maintenant que certains en ont bien profité ???

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne

26.01.2019 : 596. BigPharma : 

Communiqué de la DCNF :

Le Département de la Justice (DOJ) a accusé John Kapoor, 74 ans, et sept autres cadres actuels et anciens de la société pharmaceutique de racket pour avoir dirigé une conspiration nationale par la corruption et la fraude afin de forcer la distribution illégale du pulvérisateur fentanyl, qui est destiné à être utilisé comme un analgésique par les patients atteints de cancer. Selon le New York Post, le cours des actions de l’entreprise a chuté de plus de 20 % à la suite de ces arrestations.

 

 18.01.2019 : 595. Dur-dur sans informatique ou avec sans y connaître ! :

Déshumanisation du monde : Jacques Toubon dénonce la « fracture numérique »…

 

C’est aussi à cela qu’on reconnaît nos sociétés données pour « avancées » : on y disserte à perte de vue sur des droits de l’homme devenus religion nouvelle tandis que, parallèlement, la part réservée à l’humain n’en finit plus de se rétrécir, telle une peau de chagrin. En attendant d’être définitivement évacuée, telle une donnée inutile, dans l’équation de la modernité triomphante ? C’est à croire.

Ainsi, Jacques Toubon, Défenseur des droits, s’alarme-t-il, dans un rapport présenté ce jeudi, d’une dématérialisation « à marche forcée » de nos services publics, lesquels sont censés passer au tout-Internet à l’horizon 2022. Quid des « réfractaires », comme dirait Emmanuel Macron ? On ne sait pas trop bien, si ce n’est qu’ils représentent une partie non négligeable de la population.

Ainsi faut-il tenir compte de ces 541 communes classées en « zone blanche », c’est-à-dire privées de toute connexion, mais surtout des 19 % de Français ne possédant pas d’ordinateur, vieillards souvent, pauvres également, sans oublier ceux qui vivent dans la rue ou en prison – soit près d’une personne sur cinq, ce qui n’est pas rien. Quant à nos compatriotes connectés, la félicité informatique est encore loin, entre sites officiels qui n’en finissent plus de planter, documents administratifs à scanner et à envoyer, mais dont le poids en octets dépasse les capacités du site en question ; d’ailleurs, c’est bien, d’avoir un ordinateur, mais de plus, il faut un scanner, ce qui, évidemment, n’est pas donné à tout le monde. Et quant à demander une assistance en ligne, trouver un être humain au bout du fil relève généralement de la quête du Graal…

Quand l’ancien ministre évoque la « fracture numérique », il est donc plus proche de la réalité que de la seule figure de style. Parmi les mesures qu’il préconise, celle-ci retient l’attention, demandant que l’usager ne puisse être tenu pour « responsable » vis-à-vis de l’administration en cas de problème technique. Ce qui est bien le moins et devrait couler de source ; ce qui n’était manifestement pas le cas jusque-là.

Quand Jacques Toubon a été intronisé Défenseur des droits par François Hollande, le 17 juillet 2014, il assurait vouloir « déclarer la guerre à l’injustice, promouvoir les droits, faire connaître ceux qui existent, en imaginer de nouveaux ». Fort bien : Miss France n’aurait pas mieux dit. Mais, en attendant de mettre en œuvre ces vastes chantiers, il serait peut-être plus opportun que les droits existants ne soient pas piétinés par ceux qui sont censés les faire respecter ; nos gouvernants au premier chef, à cause desquels de plus en plus de Français se retrouvent désormais relégués dans ce que ces mêmes gouvernants surnomment, aujourd’hui, les « territoires », comme s’il s’agissait de réserves pour espèces en voie d’extinction.

Cette déshumanisation du monde dans lequel les rapports se désincarnent à grande vitesse, Georges Bernanos la sentait déjà venir, avec son essai prophétique, La France contre les robots, écrit lors de son exil brésilien en 1944, avant d’être réactualisé à sa parution en France, trois ans plus tard : « Le communisme disparaîtrait demain, comme a disparu l’hitlérisme, que le monde moderne n’en poursuivrait pas moins son évolution vers ce dirigisme universel auquel semblent aspirer les démocraties elles-mêmes. » Et le même d’annoncer l’avènement de cette « machine à penser qu’ils attendent, qu’ils exigent, qui va venir ». L’intelligence artificielle, donc. Prédiction que vint encore affiner Günther Anders, le premier mari de la philosophe Hannah Arendt, en 1964 : « À partir de ce jour-là, nous n’aurons plus d’existence que celle de pièces mécaniques ou de matériaux nécessaires à la machine : en tant qu’êtres humains, nous serons alors liquidés. »

Voilà qui paraît bien en prendre le chemin.

 

 06.01.2019 : 594. l'existence des méridiens est maintenant PROUVEE !!! :

 science-prouve-meridiens-existent.html

 

 03.01.2018 : 593. DMLA :

  

Source : https://www.soignez-vous.com/maladies/enrayez-la-degenerescence-maculaire

Enrayez la dégénérescence maculaire

Première cause de cécité dans les pays industrialisés chez les personnes de plus de 50 ans, la dégénérescence maculaire liée à l’âge ronge, en quelques semaines toute la vision centrale. Plusieurs traitements naturels peuvent toutefois enrayer le processus.


La macula, partie centrale de la rétine - cette pellicule sensible sur laquelle se forment les images à l’arrière de l’œil - est tout à coup attaquée. Pour une raison encore inconnue - très probablement un ou plusieurs gènes défectueux - les tissus qui la composent se dégradent. Conséquence : une cicatrice se forme sur le point de vision centrale, ne laissant au malade qu’une vision « périphérique ». La durée du processus est en général de dix-huit mois.

On ne sait rien sur la DMLA

Les chercheurs ont quelques certitudes sur cette maladie encore méconnue. Elle est liée à l’âge et ne survient qu’après 50 ans. Les « yeux bleus » sont plus touchés. Par ailleurs, cette dégradation serait accélérée par certains comportements, comme l’exposition prolongée au soleil, le tabagisme et une alimentation pauvre en vitamines.

La distorsion des lignes droites

Au début de la maladie, dont la durée varie d’un patient à l’autre, les symptômes - simple gêne visuelle, sensation d’éclairage insuffisant - passent inaperçus. Au bout de quelques mois, des symptômes plus évocateurs (baisse de la vision, perception d’une tache sombre au milieu du champ de vision, sensibilité accrue à la lumière) apparaissent souvent brutalement. Mais le symptôme le plus caractéristique est la perception d’une distorsion des lignes droites. Les lignes d’écriture, les plinthes, les chambranles de portes apparaissent courbés. À ce stade, la maladie est malheureusement déjà bien avancée. Bien que les lésions de la « Macula » et la perte de vision qu’elles entraînent soient irréversibles, un traitement bien conduit permet, dans certains cas, d’obtenir une stabilisation de ces lésions.

Un régime alimentaire riche en caroténoïdes pour la prévention

Selon de récentes études, une alimentation riche en lutéine et en zéaxanthine diminue le risque de dégénérescence maculaire. Ces deux caroténoïdes agiraient à la fois comme antioxydants antiradicaux libres et comme filtres capables d’absorber les ultraviolets et les lumières bleues, soupçonnés de libérer un radical libre toxique.
Après une étude portant sur près de 900 sujets dont 326 étaient atteints de « Macula », on a constaté que le fait de manger des fruits et légumes au moins cinq fois par semaine divisait par deux le risque de dégénérescence rétinienne. Les
épinards ainsi que les feuilles vertes des plantes de la famille des crucifères (chou, chou frisé etc.) arrivaient en tête des aliments les plus efficaces du fait de leur richesse en lutéine et en zéaxanthine. De nombreuses études de supplémentation ont permis de prouver qu’un régime de 26 semaines à base d’épinards permettait d’augmenter la pigmentation maculaire de 20 %. D’autres légumes contiennent des substances complexes similaires capables de protéger les yeux : le chou chinois, le brocoli, le chou de Bruxelles, le cresson, le chou-rave, la moutarde germée, les radis et les fanes de navets.

Le traitement de l'autre docteur Bach

Le docteur Bach, de Strasbourg, a mis au point un traitement homéopathique qui a permis de faire des miracles et que l’on peut trouver aujourd’hui en pharmacie :

Traitement d’attaque

  • Rétine 4CH : 3 granules matin et soir (nourrit la rétine).

À alterner avec :

  • Rétine 9CH : 5 granules matin et soir pendant 3 mois.

Traitement de fond
2 fois par semaine

Une plante chinoise : le lyciet (lycium chinensis)

Il s’agit là d’un traitement traditionnel chinois pour la vue trouble et d’autres problèmes liés à la vue. Les baies du lyciet tonifient en effet le foie et les reins. Et en médecine chinoise les yeux sont la porte de sortie du foie… La tradition chinoise est confirmée par une récente étude occidentale au cours de laquelle les malades ont ingéré environ 50 g de baies de lyciet par jour. Leur vision s’est considérablement améliorée.

En extrait sec, trois fois 2 g par jour

Le pollen frais de saule

Traitement d'attaque : 30 g/j de pollen frais congelé de saule pour les personnes qui ont déjà un œil atteint ou dont l’ophtalmologiste a détecté une faible pigmentation maculaire, ou des signes avant-coureurs.

Traitement de fond : 15 g de pollen frais congelé de saule quotidiennement.

 

 

Les sels du Dr Schüssler

Loin des repas
Deux comprimés (ou une cuillère-dose) de chacun des trois sels Schüssler suivants :
- Ferrum phosphoricum 6 DH
- Kalium sulfuricum 6 DH
- Kalium muriatricum 6 DH
3 fois par jour. 

La lutéine

Pour la prévention de la cataracte, plusieurs études ont permis d'établir un lien entre un apport alimentaire élevé en lutéine et un risque réduit de cataracte, (avec une prise quotidienne de lutéine 6mg par jour). Concernant la dégénérescence maculaire (DMLA), une supplémentation de lutéine durant 1 an à raison de 10 à 15mg par jour, a permis de ralentir la progression de la maladie.

Tous ces traitements peuvent être menés de front, ou séparément au choix.